Monday, May 05, 2014

Humor Chic News - HUFFINGTON POST FRANCE "Homer Simpson transformé en narcotrafiquant pour lutter contre la guerre de la drogue"




Le HuffPost  |  Par Paul Guyonnet

ART - Voici Homer Simpson comme vous ne l'avez jamais vu. Dans la série "Stop the drug war" (en finir avec la guerre de la drogue), le père de famille grassouillet devient un caïd du trafic, sous les traits de Pablo Escobar ou d'El Chapo, le chef du cartel de Sinaola.

L'auteur des dessins, l'Italien aleXsandro Palombo critique ainsi les milliers de victimes innocentes dont la mort est causée par le trafic de drogue. Et il va même plus loin, en parlant du choix des Etats-Unis de Barack Obama et de l'Uruguay notamment, de légaliser les drogues pour en tirer profit après des années de lutte inefficace contre leur commerce illégal. 

L'artiste cherche à alerter sur une guerre terriblement violente sur tout le continent américain : plus de 60.000 Mexicains ont perdu la vie dans les affrontements entre les autorités et les narcotrafiquants.

Ces derniers prennent donc les traits du père de famille de Springfield, grimé tour à tour en Pablo Escobar, baron colombien du cartel de Medellín jusqu'à sa mort en 1993, et en El Chapo, le chef du cartel mexicain de Sinaola qualifié de "narcotrafiquant le plus puissant du monde" lors de son arrestation, en février dernier. Criminel ou prophétique, Homer Simpson incarne ces figures du trafic de drogue, parfois adulées malgré leurs crimes.

"Pablo Escobar était un trafiquant impitoyable, responsable du massacre de milliers de ses concitoyens et de policiers, mais il s'est aussi révélé avant-gardiste par son militantisme en faveur de la légalisation des drogues", explique l'artiste dans un communiqué de presse. "Si, il y a 30 ans de cela, les autorités de plusieurs pays avaient décidé de se tourner vers la légalisation, y aurait-il eu autant de sang versé et des figures aussi puissantes qu'El Chapo aujourd'hui?"
Lors d'une interview, Pablo Escobar avait déclaré : "on m'accuse de trafic de drogue. C'est une activité qui a été déclarée illégale à ce moment de l'Histoire, mais qui ira vers la légalisation, dans le futur." Lutter contre la guerre de la drogue et promouvoir la légalisation par des scènes violentes, c'est un pari osé de plus pour aleXsandro Palombo. Habitué des campagnes choc, l'artiste italien avait déjà détourné les princesses de Disney pour lutter contre les violences conjugales et la discrimination du handicap.

No comments:

Post a Comment

Note: Only a member of this blog may post a comment.